Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. OK

Les conseils d’Amexpert pour bien démarrer son auto-entreprise :

Parfois, l’auto-entrepreneur souffre d’une image négative. En effet, ce régime peut être considéré comme un statut d’entreprise de « dépannage » et qu’il ne s’agit pas d’une véritable entreprise. Pourtant, des milliers de professionnels ont choisi d’exercer cette activité en 2017. D’ailleurs, si vous faites partie de ceux qui ont ces a priori sur ce statut nous vous invitons à découvrir les avantages de l’auto-entrepreneuriat. Cet article, lui, sera dédié à vous exposer nos conseils pour démarrer votre auto-entreprise.

6 conseils pour créer votre micro-entreprise :

1.     Assurez-vous

Si gérer une auto-entreprise rime avec liberté, cela signifie également que vous devenez responsable des dommages causés par le biais de votre activité professionnelle. Pour protéger vos biens et vous-même il est vivement recommandé de souscrire certaines assurances. Attention, l’activité d’auto-entrepreneur n’offre aucune protection ni d’obligations. Ainsi, nous vous conseillons de vous renseigner auprès de structures spécialisées selon l’activité exercée afin de déterminer les assurances qui vous correspondraient le mieux.

Par ailleurs, vous devez impérativement vous protéger en souscrivant une Responsabilité Civile Professionnelle (RCP). En effet, comme tous les professionnels, l’auto-entrepreneur est responsable des dommages qu’il cause à travers son activité que ce soit pendant sa prestation ou après. En cas de litige, un client insatisfait ou considérant subir un préjudice pourrait faire une demande de dommages et intérêts et obtenir la saisie de vos biens personnels pour se faire payer.

2.     Respectez vos obligations légales

Nous vous l’expliquions dans l’article sur les avantages de ce statut, l’auto-entrepreneuriat permet de simplifier un certain nombre de formalités administratives, mais il ne les supprime pas toutes. En effet, en choisissant ce régime, vous devez respecter les obligations légales suivantes :

  • Être immatriculé en tant qu’auto-entrepreneur
  • Établir des factures en bonnes et dues forme
  • Tenir un registre des entrées et sorties de trésorerie
  • Respecter vos obligations en termes d’assurance professionnelle
  • Déclarer votre chiffre d’affaires encaissé auprès de la caisse sociale

3.     Faites vous conseiller par des spécialistes de l’entreprise

Ce n’est pas parce que vous choisissez un régime simplifié que votre activité est plus simple que les autres. N’hésitez pas à faire appel aux services d’un conseiller en création tel qu’un expert comptable ou un juriste spécialiste de l’entreprise. Ainsi, il vous aidera à prendre les bonnes dispositions dès le départ. En effet, la démarche de création d’une micro-entreprise peut nécessiter l’intervention d’un conseiller pour de multiples raisons. Notamment, par ce qu’il est nécessaire de maitriser certaines notions juridiques, fiscales, comptables, sociales ou financières.

4.     Ne vous isolez pas

L’une des erreurs les plus fréquentes chez les auto-entrepreneurs est de rester seul pendant, et après la création de leur activité. Si vous vous isolez, il sera compliqué de gagner en visibilité et de trouver vos premiers clients. Plusieurs situations peuvent vous amener à cet isolement :

  • Vous ne savez pas vers qui vous tourner pour poser vos questions
  • Vous pensez être capable de tout faire seul
  • Vous êtes timide et vous avez du mal à aller vers les autres

Même si cela peut vous sembler difficile, vous devez dépasser ces peurs et ces croyances. Pour cela, n’hésitez pas à rejoindre des associations, à vous faire accompagner par des structures telles que des CCI.

5.     Continuez à apprendre

Par manque de temps ou d’intérêt, les auto-entrepreneurs font parfois l’erreur de stopper tout apprentissage une fois leur activité lancée. D’autres pensent que leur diplôme ou formation suffit pour gérer tous les aspects de leur activité.

Pourtant, la formation continue est essentielle lorsqu’on est chef d’entreprise. En effet, tous les secteurs sont concernés des changements : nouvelles réglementations, nouvelles méthodes de travail, matériels plus performants…

En parallèle, les stratégies liées au développement entrepreneurial évoluent vite. Pour être plus performant et ne pas être dépassé par vos concurrents, restez curieux. Vous avez besoin de continuer à apprendre après la création de votre auto-entreprise pour pouvoir répondre aux évolutions de votre environnement.

6.     Prospectez

Comme tout chef d’entreprise, l’auto-entrepreneur se doit de tout mettre en œuvre pour faire connaître son activité et trouver des clients. Pourtant, certains auto-entrepreneurs ont du mal à prospecter car ils se sentent mal à l’aise ou ne savent pas comment faire. D’autres en revanche, décident d’arrêter la prospection après avoir trouvé un ou deux clients dont l’ampleur du contrat suffit à se dégager un salaire. En restant dans une telle situation, les conséquences sont prévisibles : arrêt de l’activité ou situation financière inconfortable.

Si vous souhaitez vivre réellement de votre auto-entreprise, la prospection doit être au centre de vos préoccupations. En effet, avant que votre réseau professionnel ne s’active et que le bouche-à-oreille ne s’enclenche, pensez à vous octroyer du temps pour trouver de nouveaux clients et vous faire connaître.

Travailler au sein du groupe Amexpert sous le statut d’auto-entrepreneur

En rejoignant le groupe Amexpert vous évitez de nombreux inconvénients organisationnels et commerciaux en étant accompagné d’experts dans leur domaine d’activité. En effet, constitué sur la base d’un modèle unique, Amexpert a su innover dans le domaine des constats d’habitat en états des lieux. En intégrant Amexpert sous le statut d’auto-entrepreneur vous bénéficiez de tous les avantages de la micro-entreprise en profitant des outils et méthodes d’un grand groupe. Ainsi, vous profitez d’une formation dans notre école, à la suite de quoi vous recevez une certification afin de pouvoir exercer après deux mois d’apprentissage. Grâce à des outils et process performants dont vous bénéficiez dès le démarrage de votre activité, vous constaterez la rentabilité de votre activité en quelques mois. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à nous contacter ! Nous vous invitons à nous rencontrer par téléphone afin d’en savoir plus sur vos volontés et besoins de chacun.

Documents à télécharger

  • AUTO-ENTREPRENEURS : Tout-savoir sur les dispositions 2019 vous concernant

    Nous avons recensé les principales informations concernées par les évolutions apportées par le gouvernement au statut d’Auto-entrepreneur.

A découvrir également